Ordres de Léopold II

Les 4 ordres nationaux créés par sa Majesté le Roi Léopold II

Un peu d'histoire...

Le 12 septembre 1876, Sa Majesté le Roi Léopold II réunit à Bruxelles, à titre privé, une conférence internationale dénommée « Conférence géographique de Bruxelles ». Son but : organiser l’exploration du centre africain, établir des stations scientifiques et hospitalières destinées à aider les explorateurs et apporter la civilisation. Les travaux de la Conférence géographique aboutissent à la création de « l’Association Internationale africaine » (A.I.A.) qui décide de la pénétration de l’Afrique centrale par la côte orientale… C’est l’échec : diverses expéditions ne peuvent dépasser les rives du Lac Tanganyika.

Cependant, de 1874 à 1877, Henry Morton Stanley réussit lui à ouvrir la voie ouest en descendant le fleuve Congo et suscite l’intérêt du Roi qui l’associe à son dessein : le « Comité d’Etudes du Haut Congo » voit le jour dont les buts commerciaux avoués devaient être facilités par l’établissement d’une voie aisée de communication entre le Haut et le Bas Congo.

Stanley conclut avec des chefs indigènes des traités comportant des cessions de souveraineté à un organisme créé pour la circonstance en 1882 : « l’Association Internationale du Congo » (A.I.C.), à l’origine de l’Etat Indépendant du Congo, créé le 29 mai 1885,et qui conservera le drapeau à étoile d’or adopté en 1877 par l’A.I.A.

Léopold II devient le Souverain absolu d’un territoire de plus de deux millions de kilomètres carrés et responsable de la politique, la diplomatie et l’économie de celui-ci.

***

Les quatre Ordres Nationaux créés par Sa Majesté le Roi Léopold II en Sa qualité de Souverain de l’Etat Indépendant du Congo sont :

A la suite du rattachement de l’Etat indépendant du Congo à la Belgique, en 1908, les Ordres de chevalerie créés dans cet Etat par le Roi Léopold II sont devenus Ordres belges au même titre que l’ Ordre de Léopold. (Article 36 de la Loi du 18 octobre 1908 du Gouvernement du Congo belge) ; l’Administration est passée au Ministère des Affaires Etrangères – (Arrêté Royal du 9 mai 1910).

A remarquer qu’avant ce rattachement, les distinctions de ces Ordres, conférées par le Souverain de l’Etat Indépendant du Congo, étaient pour nous à ranger dans la catégorie de celles conférées par des Etats étrangers. A l’époque, un Belge  recevant une décoration des Ordres de l’Etoile Africaine, du Lion, de la Couronne ou de Léopold II devait donc, pour pouvoir la porter en Belgique, y être autorisé par arrêté royal. Toutefois, l’enquête préalable sur l’honorabilité de la personne décorée n’avait pas lieu comme c’était le cas pour les autres décorations étrangères, car on aurait abouti à cette situation que le Roi aurait pu refuser, comme Roi des Belges, l’autorisation de porter une décoration qu’il avait décernée en tant que Souverain de l’Etat indépendant du Congo.

2012